02 juillet 2011

Ouverture de l'Ange Gardien

l_avenir20 Juin 2011

Après de plus de 18 mois de travaux, « À l’Ange Gardien » rouvrira ses portes le 1er juillet. Un ensemble de pierre, de bois et de verre, serti dans l’écrin vert d’Orval.

Le 26 octobre 2009, l’auberge bien connue face à l’abbaye d’Orval, « À l’Ange Gardien », fermait ses portes, non pas définitivement, mais bien pour être rénové et agrandi afin de poursuivre au mieux sa vocation d’accueil aux pèlerins et aux touristes.

Le 1er juillet prochain, après plus d’un an et demi de travaux, et dirigé par la SPRL Valdor & K, « À l’Ange Gardien » ouvrira ses portes et ses nouveaux bâtiments au public.Ange_Gardien_2011_06_20_L_Avenir

Une histoire de foot Valdor & K, c’est bien plus que le nom d’une société. C’est le fruit d’une amitié de vingt ans qui lie Jean-Michel Waltzing, Christophe Fresing et Hugues Hubert. Commencée sur les terrains de foot de Chiny et de la JA, elle se poursuivra par des rencontres d’abord entre potes, ensuite entre couples et maintenant entre familles.

C’est au cours d’une de ces rencontres en 2009 que Jean-Michel lance : « Réussir sa vie ce n’est pas seulement réussir ses projets personnels, c’est aussi réussir des projets avec ses amis. »

Hugues de rétorquer : « L’Ange Gardien est à reprendre, on n’a qu’à poser notre candidature. »

De l’utopie à la réalité D’un trio, Valdor & K deviendra vite un sextet. Sans doute contaminées par l’enthousiasme de leurs époux, Sandra, Frédérique et Catherine les rejoindront rapidement dans l’aventure. Ils constituent alors un premier dossier de reprise en gérance et l’envoient à la communauté monastique.

Au fil des corrections apportées au dossier, de son élaboration finale, des rencontres, des séances de motivation et de management, mais aussi des moments de doute, ce qui était une gageure devient un défi, ce qui était douce folie devient éventualité et finalement quand le 9 juillet 2010, Frère Xavier contacte Hugues Hubert, ce qui était un rêve devient réalité.

Architecture bateau De l’ancien « Ange Gardien », il ne reste que la façade du bâtiment construit en 1932. Le rez-de-chaussée est occupé à l’arrière par toute l’infrastructure des cuisines et de stockage tandis qu’à l’avant, c’est une salle réservée aux ambassadeurs d’Orval, mais pas exclusivement. À l’étage, une salle de conférence et au second, les Communs d’Hugues, un appartement de fonction pour le gérant.

La nouvelle aile, vue du chemin récemment tracé dans le bois voisin et qui vient de la porterie de l’abbaye, fait immanquablement penser à un bateau. Quatre niveaux, telles des salles gigognes superposées avec leurs terrasses respectives. Au rez-de-chaussée, la brasserie-restaurant, au premier la salle Valdor & K qui peut accueillir 90 personnes, au deuxième la salle Wenceslas et ses 50 places et cerise sur le bateau, au troisième une terrasse panoramique avec vue inédite sur l’abbaye.

« Au total, terrasses et salles confondues, nous avons 350 places Horeca plus les disponibilités dans les salles de séminaires et des ambassadeurs », explique Hugues.

« D’après nos infos à la maison du tourisme, nous serions les seuls de la province à pouvoir accueillir pour les repas trois cars en même temps », surenchérit Jean-Michel.

Et Christophe de conclure avec la devise de Valdor & K : « Faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux. » ¦

Posté par RC Saint Georges à - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ouverture de l'Ange Gardien

Nouveau commentaire