Le chasse-roue est généralement en pierre dans notre région, située au pied d'une porte cochère ou d'un mur il est destiné à empêcher les roues de détériorer le mur. On le désigne également par boute-roue ou bouteroue.

Les chasse-roues se sont développés depuis l'Antiquité pendant toute l'époque des transports avec des voitures ou charrettes à cheval.

Chasse Roue Rue de Margny vers Margut

La conduite de ces véhicules était parfois délicate pour un cocher malhabile ou avec des chevaux rétifs. De plus, les roues et notamment leur moyeu dépassait à l'extérieur du véhicule. Le risque était donc élevé que la roue ou son moyeu heurte et dégrade les montants d'une porte cochère ou le coin d'un mur. Le chasse-roue remettait « dans le droit chemin » le véhicule... moyennant une forte secousse pour les passagers.

A Villers les chasse-roues sont en pierre dure de forme inclinée pour rabattre les roues vers l'intérieur du chemin.

Autres localisations de chasse-roues, aux entrées des portes de fermes, franchies par des lourds chariots chargés de foin par exemple (voir rue de la Croix, rue de Margny, rue Coupée,...).

Angles de mur à l'intersection de deux rues (il n’y a pas longtemps on pouvait en voir deux à l’angle de la rue de Margny et de la rue de Margut). Ils étaient dans la même pierre que le mur et en constituaient en quelque sorte un prolongement.

Voir album photo: Les chasse-roues à votre gauche.